Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  
L' A.C.A.T

"La gloire de Dieu, c'est l'homme vivant" (Psaume du 31ème dimanche)

En effet, tout homme a le visage du Christ; la foi chrétienne nous enseigne la dignité de l’homme, de tout homme et la valeur inestimable de la vie. C'est l'acte fondateur de l’A.C.A.T.

Tous les chrétiens ont reçu de leur Seigneur l’Évangile de la vie. Quelle que soit leur confession, ils s’unissent pour agir en faveur de la promotion de l'homme et pour lutter contre toutes les atteintes portées à sa dignité. Dans un monde de détresse, de violence et de mort, les chrétiens doivent être signes du salut universel et de la réconciliation en Jésus Christ. Entrer en œcuménisme, c'est mettre le Christ au centre de notre spiritualité et de notre action, dans la richesse de nos diversités.

A nous d'éveiller nos communautés chrétiennes à une plus grande lucidité face aux réalités de la torture, ainsi qu'à leurs responsabilités sur le plan de la solidarité dans la prière et dans l'action. Notre solidarité avec tout homme quel qu'il soit, parce qu'il est notre frère en humanité, nous fait un devoir de participer à la lutte pour l'abolition de la torture.

La torture est plus fréquente qu’on ne croit, plus sournoise qu'on ne croit, plus proche de nous qu’on ne croit. La torture est un rapport de forces au détriment de la victime, une domination de l’homme par l'homme qui aboutit tant à sa souffrance physique qu'à sa destruction psychologique.

L’A.C.A.T. sensibilise les chrétiens à ce scandale et invite à agir - y compris par les moyens spirituels - pour y mettre fin. Grâce à son réseau d'informateurs, souvent en lien avec Amnesty International, l'ACAT est au courant des cas les plus dramatiques qui se présentent dans le monde entier. Elle intervient auprès des gouvernements. Elle alerte ses adhérents qui agissent par des campagnes de lettres et de signatures. Elle sensibilise l'opinion sur le phénomène. Elle prie avec les chrétiens de toute confession pour les victimes et la conversion des bourreaux.

Le 26 juin de chaque année est devenu ”Journée mondiale pour les victimes de 1a torture”. Ainsi l'opinion mondiale est mieux alertée sur le sort de millions d'êtres humains soumis à des situations infamantes ou dégradantes.

Quelques rappels pour savoir, par exemple, qu'à ce jour, la répression chinoise a fait 1 million 200 000 morts au Tibet, qu'au Pakistan, s'exerce une violence accrue contre les femmes, que partout dans le Tiers monde l'enfant est soumis à l'exploitation et à la prostitution ; aux Philippines, ce sont l600 disparus cette année, en Tunisie la répression continue et la presse étrangère reste interdite. en Turquie ce sont des déplacements massifs de populations kurdes; au Brésil, la torture s'exerce en toute impunité. Il y a 3600 condamnés à mort aux États-Unis qui attendent, après des jugements sommaires. Sans parler des guerres fratricides en Afrique, au Congo et au cœur même de notre Europe.

Il est interdit de fermer les yeux, il est interdit de désespérer... À elle seule, la branche française de l'ACAT a contribué en l'an 2000 à la libération de 92 personnes.

L'ACAT est efficace.

La prière est efficace.