Ce site utilise Matomo pour analyser votre navigation dans le respect du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Voulez-vous nous aider à améliorer le service offert en autorisant Matomo à collecter ces informations ? En savoir plus

  
 Service Evangélique des malades
S.E.M.
 


"Donner la communion aux malades à leur domicile est, pour moi, encore plus fort que de donner la communion à l'église".

Nicole AUVERT - responsable du Service Evangélique des Malades à St Augustin

SEM logo




Le SEM est une mission d'Eglise. Nous sommes envoyés par nos communautés  pour assurer une présence de l'Eglise locale auprès des personnes malades et/ou âgées.


Nous n'agissons pas seul.

L'Eglise locale est présente à travers :
- La visite, la rencontre
- L'écoute
- Le partage de la Parole de Dieu
- Le partage de l'Eucharistie
(nous apportons la communion aux malades à leur domicile)

Le Service Evangélique des Malades (S.E.M.) fait partie de la Pastorale de la Santé.

onction des malades

Découvrir la mission de la Pastorale de la Santé...



 Les équipes de SEM locales se rencontrent pour partager leurs pratiques, leurs difficultés, se former et faire ensemble une relecture de leur mission. Elles dépendent du curé de leur secteur ou de leur Ensemble Pastoral.

 
A St Augustin, le SEM prépare la célébration annuelle du sacrement de l'onction des malades et se déplace avec le prêtre au domicile des personnes qui en font la demande.


 Le Service Evangélique des Malades à St Augustin est actuellement composée d'une équipe de 5 personnes pour environ 20 personnes malades qui sont visités. Compte-tenu du nombre croissant de demandes, nous aurions besoin d'au moins 5 personnes de plus pour nous aider.

Nous avons besoin de votre aide pour visiter les malades mais aussi pour informer votre entourage, vos voisins et amis de l'existance du Service Evangélique des malades.

Si vous voulez en savoir plus, nous rencontrer, n'hésitez pas à nous contacter. Contacts et infos ici...



 Informations pratiques


 En pratique, les visites que nous effectuons au titre du SEM prennent une forme de rituel
"Les personnes m'attendent, elles instaurent un rituel au gré de chacune. Il faut un peu de temps pour se mettre en condition. Nous commençons par une prière ensemble puis le "Je confesse à Dieu" et le "Notre Père". il faut parfois aider la personne visitée à garder son attention. Je leur donne la communion. Le service évangélique des malades est une mission d'Eglise, la démarche est différente que celle, par exemple, de porter la communion à son conjoint. Nous sommes formés et accompagnés par des prêtres."
 

La Formation
 Nous nous associons aux grandes rencontres que propose la Pastorale de la Santé aux aumôneries des cliniques et hôpitaux.
 
 

Le sacrement de l'onction des malades : dossier complet...
"Je crois que la plus grande difficulté à laquelle nous sommes confrontés c'est de rentrer chez les malades. Certains ne connaissent pas ce service mission d'Eglise, d'autres n'osent pas se faire connaître, ils ont peur de "déranger",... Autour de vous, pensez à proposer ce service à vos voisins et connaissances et pensez à nous contacter pour quelqu'un de votre famille. Il ne faut pas hésiter à se faire connaître." - Nicole AUVERT
 Contact 

 P. Vincent GARROS
prêtre accompagnateur référent sur le secteur
 

 
 Nicole AUVERT 
laïc responsable du SEM à St Augustin
 

06.07.15.97.25
email...


 Témoignages
Nicole AUVERT : "Je suis infirmière de métier, c'est ma vocation première. Je me suis arrêtée de travailler pour accompagner mon mari malade. J'ai rejoint l'équipe du Service Evangélique des Malades à la suite de ma rencontre avec Soeur Nicole et Jeannine Chieze, responsable du SEM à l'époque. j'ai vécu une expérience humaine extraordinaire que d'avoir été formée par les gens qui m'ont formée.
Après le décès de Jeannine, j'ai pris la responsabilité à sa suite sur le secteur et en Ensemble Pastoral. j'ai été responsable diocésaine du SEM pendant 6 ans, jusqu'en juin 2012.
La mission du SEM apporte une très grande ouverture aux autres et demande beaucoup d'humanité. Donner la communion aux malades à domicile est, pour moi, encore plus fort que de donner la communion dans l'église.